Chaudière à bois : fonctionnement, les différents types et le coût d’installation

Depuis quelques années, la chaudière à bois connaît un succès de plus en plus grandissant dans le domaine des appareils de chauffage. En effet, grâce à ses caractéristiques, elle représente la meilleure solution pour chauffer toute la maison à moindre coût et sans polluer l’environnement. En gros, elle a tout pour plaire car elle utilise un combustible très abordable, produit une faible quantité de gaz à effet de serre, représente une énergie complètement renouvelable, et offre un excellent rendement énergétique. Alors on devrait plutôt se demander pourquoi jusqu’à présent, tous les ménages n’ont pas opté pour cette solution de chauffage. 

En plus, pour aider les particuliers prêts à sauter le pas, l’Etat offre des subventions en tout genre, de valeur très variable. Vous aurez le choix entre les aides traditionnelles comme l’Eco prêt à taux zéro, l’ANAH, le crédit d’impôt, et bien d’autres encore. Il y a même des aides plus confidentielles qui ont vu le jour tout récemment, et qui peuvent être cumulées à toutes les autres pour vous permettre de financer plus facilement les travaux pour l’installation de votre chaudière à bois.

Les différents types de chaudière à bois

La chaudière à bois est un équipement qui peut être installé dans n’importe quel type de logement, pourvu qu’il y ait l’espace suffisant et un conduit d’évacuation de fumée conforme aux normes actuelles. Ce conduit doit aussi être en bon état, car cela détermine la capacité de l’équipement à offrir un bon rendement et un haut niveau de performance. Si les conditions sont réunies, alors il suffira de raccorder la chaudière au système de chauffage central de la maison. Il peut s’agir d’un plancher chauffant, ou alors de radiateurs. 

Il faut savoir que la chaudière à bois peut être utilisée dans un logement neuf. Vous pourrez aussi l’installer dans un logement plus ancien, fin de remplacer une chaudière au fioul ou au gaz. En fonction du format du combustible qu’il utilise, cet équipement peut être de trois types différents. Vous aurez donc le choix entre la chaudière à plaquettes forestières, la chaudière à granulés et la chaudière à buches.

La chaudière à granulés

Pour cette chaudière à bois, le fonctionnement est le même que celui de la chaudière au fioul. En effet, il faut savoir qu’ici l’approvisionnement en combustible est automatique. Cette chaudière vous permet aussi de régler la température grâce à un bruleur modulant. Pour ce qui est du rendement, il est souvent compris entre 75 et 95%. Toutefois, dans certains cas, il peut dépasser les 100% lorsque vous optez pour une chaudière à condensation. Ce modèle est très autonome, et peut même vous permettre d’avoir de l’eau chaude sanitaire.

La chaudière à buches

Ce type de chaudière à bois offre un rendement un peu plus faible, car celui-ci est compris entre 50 et 90%. Lorsque vous choisissez un modèle à combustion inversée, ce rendement peut être de 65 à 90%. Enfin, dans le cas d’une chaudière à tirage forcé ou turbo, vous pourrez avoir un rendement compris entre 70 et 90%. Si vous voulez profiter de l’eau chaude sanitaire toute l’année, il faudra penser à l’installation d’un équipement supplémentaire. Vous pourrez néanmoins avoir avec les modèles haut de gamme, une importante autonomie avec la possibilité de régler très précisément la température selon vos envies.

La chaudière à plaquettes

Comme son nom l’indique, cette chaudière à bois fonctionne avec des plaquettes de bois. Celles-ci sont déchiquetées et proviennent de l’industrie forestière. L’équipement est souvent assez volumineux, mais l’avantage c’est que vous pourrez l’utiliser pour chauffer des locaux de très grande surface. Son fonctionnement est automatisé et sa puissance peut atteindre 300KW.

La chaudière à bois est écologique et économique

Si la chaudière à bois est tant plébiscitée aujourd’hui, c’est parce qu’il s’agit d’un mode de chauffage à la fois économique et écologique. Les appareils les plus performants dans cette catégorie reçoivent le label Flamme Verte. Il s’agit des modèles qui offrent au moins 80% de rendement, et qui ne produisent qu’une très faible quantité de polluants. Par rapport à la chaudière au fioul, la chaudière à bois rejette 14 fois moins de dioxyde de soufre dans l’environnement. Si vous voulez en profiter, il vous suffit de faire appel à un installateur spécialisé pour ce projet. Il vous aidera à trouver le type de chaudière à bois le plus adapté pour votre logement, en prenant en compte vos besoins, le niveau d’isolation de votre logement, etc. 

Comment profiter au mieux de sa chaudière à bois ?

La première condition pour bien tirer profit de sa chaudière à bois, c’est d’avoir une maison bien isolée. C’est pour raison que le plus souvent, l’installation de ce système se fait dans le cadre de la réalisation de gros travaux. En ce qui concerne l’eau chaude sanitaire, il est important de savoir que pour renforcer votre chaudière à bois, vous pourrez avoir recours à plusieurs dispositifs comme le ballon tampon à hydro accumulation, la pompe à chaleur, etc. 

Pour finir, dans le but de préserver votre installation afin d’en profiter le plus longtemps possible, vous devez absolument l’entretenir régulièrement. Cela consiste à effectuer le ramonage au moins deux fois par an, à maintenir les conduits d’évacuation en bon état, et à réaliser un essai d’étanchéité une fois tous les 3 ans. A noter que pour tous ces travaux d’entretien, il est obligatoire de faire appel à un professionnel agréé.

Combien coûte une chaudière à bois ?

Le prix de la chaudière à bois peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que les performances de l’équipement, le type de chaudière, le modèle, etc. Toutefois, de manière générale, il faut compter entre 4000 et 10 000 euros en moyenne pour une chaudière à bois à granulés. Dans le cas de la chaudière à buches, le prix varie entre 2 500 et 9 000 euros. Pour l’installation complète avec la main d’œuvre, il faut compter entre 15 000 et 25 000 euros. A cela il faudra ajouter entre 500 et 1000 euros de combustible par an pour un logement de 150 m². 

Même si le coût semble élevé, vous pourrez en tirer de nombreux bénéfices, et rentabiliser votre investissement en très peu de temps. En plus, grâce aux aides de l’Etat comme la prime énergie, vous pourrez réduire de manière considérable le montant à investir. Alors n’hésitez pas à vous renseigner davantage sur ce mode de chauffage économique et écologique pour réduire votre empreinte carbone et profiter des meilleures performances avec votre nouveau système de chauffage pour la maison.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*